01 39 43 62 84

06 49 85 10 85

CONTACT

Cabinet d'ostéopathie W. Nicolas-Lucas

 

1, square de Chanaleilles

78150 Le Chesnay

 

 

Lun-Ven 9h-20h30

Sam 9h-13h

  • Facebook Social Icon

© 2016 Willy Nicolas-Lucas

Différentes pratiques de l'ostéopathie

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), dans une publication de 2010*, référence les différents courants ostéopathiques, définissant 5 modèles :

 

- biomécanique,

- respiratoire / circulatoire,

- neurologique,

- biopsychosocial,

- bioénergétique.

 

Parmi ces courants, seuls les modèles biomécanique et neurologique peuvent actuellement s'appuyer sur des données issues de la littérature scientifique. Les études ainsi réalisées tendent à mettre en évidence les bénéfices (au premier rang desquels figure l'effet antalgique) des techniques de manipulation et de mobilisation.

 

* http://www.who.int/medicines/areas/traditional/BenchmarksforTraininginOsteopathy.pdf

Ostéopathie biomécanique et label OSTEO

L'ostéopathie est une médecine préventive et curative, basée sur des techniques manuelles. Elle prend en compte les symptômes physiques, mais aussi l'environnement et l'état de santé général du patient. Le réseau OSTEO garantit une assurance qualité de la formation et de la pratique de l'ostéopathie.

 

La biomécanique permet de cadrer le raisonnement et la démarche de l'ostéopathe, assurant la sécurité du patient, au service de l'efficacité thérapeutique.

Les actes réalisés par les ostéopathes biomécaniciens (manipulations, mobilisations, manoeuvres  et techniques neuromusculaires) sont les seuls référencés dans les recommandations internationales de bonne pratique (Haute Autorité de Santé, Collaboration Cochrane, Anglo-Saxon Guidelines) et dont les indications, contre-indications, bénéfices et risques sont clairement définis par la recherche clinique.

L'ostéopathe biomécanicien s'engage à :

- mettre en évidence les éventuelles contre-indications avérées à la prise en charge

- rechercher les conditions d'apparition ou d' entretien de la pathologie

- effectuer une prise en charge adaptée au patient sur la base d'arguments scientifiques et cliniques

- inclure, le cas échéant, une proposition de travail pluridisciplinaire avec les professions de santé pour optimiser le traitement en durée et efficacité.